aller au menu principal aller aux sous-menus de la rubrique aller au contenu-texte dela page le plan du site politique d'accessibilité

Le personnel de la Mission de l’Ouest africain

Imprimer
C'est par petites annonces publiées au Journal officiel que Brazza va recruter son personnel. Les réponses obtenues sont les plus diverses, les origines tout comme les professions très variées. Peu connaissent l'Afrique, beaucoup sont inexpérimentés. Brazza se fie souvent à son instinct pour les choisir sans se faire trop d’illusions. Il y eut du bon comme du mauvais. "Je n'ai plus à parler du passé mais à envisager l'avenir. Actuellement l'œuvre est au-dessus des forces d'un homme seul” écrit Brazza conscient qu’il ne peut plus partir seul avec quelques hommes comme lors de sa première mission. Il est aidé dans son choix par Dutreuil de Rhins, ancien capitaine au long cours, publiciste. Parmi les compagnons de route on peut citer Rigail de Lastours, ingénieur, appartenant à une famille noble du Tarn-et-Garonne, Decazes, lieutenant de cavalerie, Charles de Chavannes, avocat, Albert Dolisie, polytechnicien et ancien officier d'artillerie, Vittu de Kerraoul, ancien agent commercial sur la Côte d'Ivoire, Veistroffer, maréchal des logis, Jacques de Brazza son frère et Attilio Pecile naturaliste italien. S’y ajoutent les laptots et les tirailleurs algériens. Au total la mission compte entre 400 et 500 hommes.
Liste du personnel de la MOA en 1885
(© CAOM)
Decazes à La Petite Vache Charles de Chavannes à La Petite Vache Dutreuil de Rhins à La Petite Vache Vittu dans Kerraoul Dolisie Veistroffer Liste du personnel de la MOA en 1885 contrat d’engagement de la MOA Recrutement d’un laptot Extrait du guide du personnel de la MOA