aller au menu principal aller aux sous-menus de la rubrique aller au contenu-texte dela page le plan du site politique d'accessibilité

Albert Dolisie (1856-1899)

Imprimer
Albert Dolisie compte parmi les plus fidèles compagnons de Brazza. Charles de Chavannes dit de lui qu'il est "un fonctionnaire hors ligne dont le courage n'a d'équivalent que la modestie et le dévouement". Issu de trois générations d’officiers Dolisie entre à Polytechnique, devient lieutenant d’artillerie puis démissionne. En 1883 il est engagé dans la Mission de l’ouest africain. Brazza lui confie Loango et l'ouverture de la route du Kouilou-Niari. En 1884 il s'engage dans la Sangha et fonde le poste de Bonga. En mars 1885 il remonte l'Oubangui déjà découvert par le belge Hanssens, signe de nombreux traités de protectorat et fonde le poste de Nkoudja. Dolisie emploie des moyens pacifiques, procède à la cérémonie de l’échange du sang avec des chefs indigènes. En 1886 il poursuit l’exploration des bassins de l’Oubangui et de la Sangha. En 1890 il devient administrateur de Brazzaville et en 1894 lieutenant-gouverneur du Congo. Epuisé et malade, il quitte l'Afrique en janvier 1899 et meurt à Orléans peu de temps après d’une congestion pulmonaire. Ses obsèques sont célébrées en présence de Brazza et de Liotard.



Dolisie. © Collection Hanauer-Dolisie
Contrat d’engagement de Dolisie Traité de protectorat passé par Dolisie Promotion de l'Ecole polytechnique en 1881 Albert Dolisie