aller au menu principal aller aux sous-menus de la rubrique aller au contenu-texte dela page le plan du site politique d'accessibilité

Noël Ballay (1847-1902)

Imprimer
Né à Chartres, médecin auxiliaire de la marine, Noël Ballay accompagne Brazza lors de sa première expédition dans l’Ogooué. Il soigne notamment avec dévouement les populations atteintes par la variole. Il participe également à la seconde expédition où il est chargé de transporter de France au Gabon une chaloupe à vapeur en pièces détachées. Par suite de retards et d'avaries il ne revoit Brazza qu'en juin 1883 à Diélé. En 1885 il défend les intérêts de la France à la Conférence de Berlin. Il est nommé lieutenant-gouverneur du Gabon mais démissionne en 1889 tant ses désaccords avec Brazza, à qui il reproche sa mauvaise gestion, sont grands. Malgré les efforts de Chavannes les deux hommes ne se réconcilieront pas. Ballay est le premier gouverneur de la Guinée française en 1891. Il est ensuite nommé gouverneur général de l'Afrique occidentale française en 1900. Il meurt à Saint-Louis du Sénégal en janvier 1902 lors d'une épidémie de fièvre jaune.

“Ce fut une véritable surprise de me trouver en face d'un homme de taille un peu au-dessus de la moyenne, vêtu d'un costume de coutil autrefois gris et devenu de couleur indécise, dont les plis flasques dénonçaient un long usage, chaussé d'espadrilles, coiffé d'un casque dont la blancheur avait disparu mais sous lequel dans une barbe blonde fleurie, s'épanouissait en des lèvres très roses le plus avenant des sourires. Le teint était frais et des yeux très bleus sur un nez moyen, quelque peu arrondi,  complétaient un heureux ensemble qui disait à la fois l'intelligence et la douceur”.

(Charles de Chavannes)
Ballay A la petite vache ( © BNF)
Extrait d’une lettre de Ballay à Chavannes Extrait d’une lettre de Brazza à Chavannes Ballay Monument à Ballay Ballay A la petite vache